Astrodif est lauréat 2012 du Réseau Entreprendre Val de Loire.

avril 8, 2012
0 Comment

Astrodif est lauréat 2012 du Réseau Entreprendre Val de Loire.

Pour créer des emplois, créons des employeurs !

Qu’est-ce que l’association Réseau Entreprendre?

L’association Réseau Entreprendre est née de la conscience d’un homme : André Mulliez, alors PDG du Groupe Phildar. En 1985, le marché du fil à tricoter est en déclin et ce sont 600 personnes qui doivent être licenciées. L’idée d’André Mulliez et de quelques membres de sa famille voit donc le jour dans le principe suivant : « Pour créer des emplois, créons des employeurs »:

  • 67 implantations locales en France (métropolitaine et DOM-TOM)
  • Un réseau national de 9.500 chefs d’entreprise dont 4.000 accompagnateurs bénévoles et 5.500 lauréats, tous créateurs et repreneurs de PME.
  • 560 nouveaux « lauréats » en 2011 et 5.500 en cumul : 2/3 de créations et 1/3 de reprises.
  • 16,3 M€ accordés sous forme de prêts d’honneur en 2011.
  • 1.386 entrepreneurs en cours d’accompagnement soit 13.860 rendez-vous tous les mois. 100% des lauréats sont accompagnés.
  • Pérennité des entreprises : à 3 ans, 87% sont toujours en activité et à 5 ans, 84% pour les dernières promotions (enquête TMO Régions).
  • Depuis 1986, 60.000 emplois créés ou sauvegardés.
  • 13,5 emplois créés en moyenne à 5 ans par entreprise lauréate.
  • 93% des lauréats interrogés se déclarent satisfaits ou très satisfaits de l’accompagnement par Réseau Entreprendre (enquête IFOP 2011 sur 1009 lauréats interrogés).

La mission de l’association Réseau Entreprendre

La mission est de contribuer à la réussite de nouveaux entrepreneurs significativement créateurs d’emplois et de richesses.

Le cœur de métier de Réseau Entreprendre Val de Loire, c’est :

  • l’accompagnement par des chefs d’entreprise. L’engagement des ces chefs d’entreprise au sein de Réseau Entreprendre Val de Loire est alimenté par leur passion de l’entrepreneuriat et leur envie de la transmettre à de nouveaux entrepreneurs dans un esprit de citoyenneté économique. Ainsi, les membres donnent bénévolement de leur temps pour étudier les projets, participer aux comités d’engagement, accompagner des lauréats et animer leur association… Ce qui représente plus de 70.000 heures de bénévolat par an.
  • un financement sous forme de prêts d’honneur, particulièrement intéressants pour leur effet de levier sur les autres financements, notamment bancaires.